Breaking news : "EBS", la nouvelle méthode de conduite de projet

EBS signifie Extreme Bon Sens

EBS est une méthode valable pour tout type de collaboration visant à produire un résultat commun.

Comment ça marche ? C'est très simple !

  • Constituer une équipe de 8 personnes maximum

  • Désigner un facilitateur par une élection sociocratique sans candidat

  • Élaborer une charte de comportement garantissant le dialogue, l'écoute, le respect des différences, la transparence, la responsabilité, la solidarité et la bienveillance. La faire signer par tous et si nécessaire, par le management

  • Définir une vision commune du projet et la résumer en gros caractères sur un page A4. La faire signer par tous et si nécessaire, par le management

  • Définir ensemble le meilleur moyen de s'organiser. Des membres sont désignés pour mettre en œuvre ce moyen. Rédiger en quelques phrases cette organisation. La faire signer par tous et si nécessaire, par le management. Cette organisation doit permettre de :

    • Travailler directement avec les propriétaires du besoins
    • Bien gérer les priorités et ne rien oublier d'important
    • Mettre au même niveau d'importance les contraintes techniques et les besoins métier, afin de trouver les solutions les plus constructives
    • Assurer un suivi régulier et assigner clairement les travaux à chacun
    • Rester simple, nécessaire et suffisante
  • Adapter régulièrement (mais pas trop souvent) la charte, la vision, l'organisation projet et faire signer à chaque fois comme au début

  • Changer régulièrement de facilitateur, en utilisant si nécessaire une élection sans candidat

Voila c'est tout.

Vous êtes ainsi libre de tous concepts intrusifs comme user stories, use cases, backlog, dossier d'exigence, cahier des charges, kanban, Gantt, cycle en V, itérations, flux tiré etc

Même s'il est la plupart du temps nécessaire de mettre en œuvre ces concepts dans de nombreux environnements, force est de constater que dans beaucoup d'autres, EBS est suffisant ! Je pense notamment aux associations de toute sorte qui souffrent de nombreux conflits et de difficultés de collaboration, par simple manque de consensus au départ sur la façon de coopérer.

Mais en entreprise aussi, EBS peut suffire : pourquoi se perdre dans une méthode complexe à laquelle peu adhère vraiment, alors qu'une véritable adhésion à des principes simples est bien plus efficace ?

C'était mes deux centimes.